Glysophate : explication de vote

#EGAlim #Glyphosate

Ce n'est pas parce que nous votons contre un amendement dont l'objectif est d'inscrire l'interdiction du glyphosate dans la loi que nous sommes pour le glyphosate. Il ne faut pas tout confondre.

Les mots ont leur importance et nous sommes tous d'accords sur le fonds, nous sommes conscients des dangers que représente le glyphosate pour tous, y compris pour les agriculteurs d'ailleurs.

Par contre, nous ne sommes pas d'accord sur la méthode.
Passer par la loi permettrait aux politiques de se libérer d’un problème sans le résoudre de manière durable.

Alors que la France a réussi à baisser de 10 à 5 ans, l’autorisation de renouvellement du glyphosate en Europe, nous devons être exemplaires au niveau national. Nous devons demander aux professionnels d'être responsables, de s’organiser pour établir des plans de sorties crédibles du glyphosate et ensuite montrer la voie à l’Europe. 
Il faut responsabiliser, tout en respectant les engagements du Président de la République avec un objectif de sortie du glyphosate à trois ans. Cet objectif n'est pas remis en question.

En tant que Responsable de texte pour le groupe politique La République En Marche, et de manière générale j'ai toujours travaillé ainsi, je préfère la responsabilisation et la cohésion à la coercition.

Si les acteurs ne se saisissent pas de cette opportunité, comme l’a dit notre Président de Groupe, Richard Ferrand, la loi sera inéluctable.

Christophe Castaner, Secrétaire d'État chargé des Relations avec le Parlement, et Délégué Général de La République En Marche, a annoncé la création d'un groupe de travail pour surveiller cette transition « La confiance n’exclut pas le contrôle ».

Monsieur Roland Lescure, Président de la Commission des Affaires Economiques s'est engagé à veiller à ce que l'interdiction du glyphosate soit inscrite dans la loi si les acteurs ne font pas face à leurs responsabilités dans les 18 mois.

Ma position est donc celle-ci : je suis contre l'amendement mais pour la fin du glyphosate conformément aux engagements du Président de la République.


[31/05/2018]